Le blog de l'imam Abdallah (France)

Le blog de l'imam Abdallah (France)

Simplifier l'islam pour les francophones

La morale en islam (1/2)

·         Il est devenu commun chez les chercheurs et les savants de diviser l’islam en quatre grands thèmes. Calig8

o        Les croyances ;

o        Les adorations ;

o        Les transactions ;

o        La morale.

·         Certains peuvent comprendre que la morale a la dernière place et qu’elle n’est pas importante. Mais en regardant les textes nous constatons que la morale est liée étroitement à tous les autres thèmes.

·         L’islam est essentiellement un message moral et la bonne moralité est l’une des principales caractéristiques de la religion musulmane.

·         L’islam a ordonné toute forme de vertu avec force et rigueur. Il a averti et menacé de tomber dans toutes les formes de débauche. La bonne moralité mérite de très grandes récompenses et la mauvaise moralité nécessite les plus grands châtiments dans les deux vies.

 

·         L’islam considère l’association comme une énorme injustice. « [13] Luqmân exhorta un jour son fils, en lui disant : Mon cher fils, n’attribue aucun associé à Dieu, car le polythéisme est un injustice abominable ! » 31. Sourate de Luqmân

·         « [1] Bienheureux, en vérité, sont les croyants [2] qui prient avec humilité, [3] qui dédaignent toute futilité, [4] qui s’acquittent de la zakat, [5] qui s’abstiennent de tout rapport charnel, [6] sauf avec leurs épouses ou leurs esclaves, en quoi ils ne sont pas à blâmer, [7] car seuls sont coupables de transgression ceux qui recherchent d’autres unions ; [8] bienheureux sont ceux qui respectent les dépôts qui leur sont confiés ainsi que leurs engagements, [9] et qui s’acquittent régulièrement de leurs prières salât ! [10] Ce sont ceux-là les véritables héritiers [11] auxquels échoira le Paradis pour l’éternité. [12] » 23. Sourate des Croyants (Al-Mu’minûn)

·         « [63] Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre ; ceux qui répondent avec douceur aux ignorants qui les interpellent ; … ! » 25. Sourate du Discernement (Al-Furqân)

·         « La foi est divisée en plus de soixante dix filières, la plus élevée est Laillaha Illa Allah et la moins élevée est de débarrassé le chemin de ce qui est nuisible à autrui. La pudeur est l’une des filières de la foi » Hadith

·         « Aucun de vous n’est parfaitement croyant, tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même » Hadith

·         « Par Allah, n'est pas croyant, par Allah, n'est pas croyant, par Allah, n'est pas croyant ! » On dit : Qui donc ? Ô Messager d’Allah ! Il dit : Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de ses méfaits » Hadith

·         « Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu'il reçoive généreusement son hôte. Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu'il soit bon avec ses parents. Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu'il dise une bonne parole ou qu'il se taise » Hadith

·         « L'Homme ne fornique pas tout en étant croyant. Il ne vole pas tout en étant croyant. Il ne boit pas du vin tout en étant croyant » Hadith

 

Toutes les adorations ont un objectif moral évident.

·         La Salat : « Accomplis la salât, car la salât préserve des turpitudes et des actes blâmables. » 09. Sourate du Repentir (At-Tawba)

·         « [153] Ô croyants ! Cherchez du réconfort dans la patience et la salât ! Dieu est, en vérité, avec ceux qui savent s’armer de patience. » 2. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

·         La Zakat : « [103] Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les bénir. » 09. Sourate du Repentir (At-Tawba)

·         Le Syam : « [183] Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété. » 2. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

·         Le Hajj : « [197] Le pèlerinage s’effectue en des mois déterminés. Quiconque s’y engage devra s’interdire tout rapport sexuel, tout libertinage et toute dispute durant la période du pèlerinage. » 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

Si les adorations ne produisent pas ces effets elles deviennent inutiles :

·         « Celui que la prière ne le préserve pas des turpitudes et des actes blâmables sa prière n’a aucune valeur » Hadith

·         « Combien de jeuneur n’a de son jeûne que la faim et la soif » Hadith

·         « Celui qui ne délaisse pas le mensonge et le faux témoignage, Dieu n’a pas besoin qu’il délaisse sa boisson et sa nourriture » Hadith

 

·         Le musulman ne peut produire ce qui est nuisible moralement ou physiquement même si cela lui rapporte beaucoup d’argent.

·         Cultiver le tabac ou les matières enivrantes ou nuisibles est interdit même si cela rapporte beaucoup.  L’islam interdit de gagner de l’argent en causant la perte aux autres. « [219] Ils t’interrogent sur le vin et le jeu de hasard. Réponds-leur : « Dans l’un comme dans l’autre, il y a un grave péché et quelques avantages pour les hommes ; mais le péché l’emporte largement sur les avantages qu’on peut en tirer. » 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

·         « Quand Allah interdit une chose Il interdit aussi son prix » Hadith

·         Le commerçant n’a pas le droit de cacher les défauts de sa marchandise ou de mentir sur ses qualités (publicité mensongère). Le Prophète (r) dit après avoir constaté une fraude : « Celui qui nous trahit n’est pas des nôtres » Hadith

·         Le musulman n’a pas le droit d’acquérir des biens ou de les développer par l’intermédiaire de la transgression ou de la ruse. C’est pour cela qu’Allah a interdit l’usure et les jeux de hasard.

·         Même en matière de consommation l’islam ne laisse pas les choses sans réglementation.

·         La consommation doit se faire d’une manière convenable et raisonnable : « [29] Ne tiens pas la main collée à ton cou par avarice, et ne donne pas non plus à pleines mains, si tu ne veux pas être blâmé ni éprouver des regrets ! » 17. Sourate du Voyage nocturne (Al-Isrâ’) (Voir le passage complet dans les annexes de ce cours)

·         Eviter l’excès et le gaspillage : « [31] Ô fils d’Adam ! Mettez vos plus beaux habits à chaque prière ! Mangez et buvez en évitant tout excès ! Dieu n’aime pas les outranciers.» 07. Sourate des Murailles (Al-A‘râf)

·         L’économie musulmane est une économie morale. La phrase « Laisser à César ce qui lui appartient et à Dieu ce qui lui appartient » ne peut en aucun cas être compatible avec la morale de l’islam

 

·         En islam la fin ne peut en aucun cas justifie pas les moyens. Une fin noble ne peut être atteinte que par des moyens nobles et cela quelque soit la situation et les difficultés. « Allah est bon et n’accepte que ce qui est bon »

Ceci est valable dans les relations entre le pouvoir et les citoyens et aussi entres les pays.

« [58] Dieu vous prescrit de restituer les dépôts à leurs propriétaires et de vous montrer équitables quand vous êtes appelés à juger vos semblables. C’est là une noble mission que Dieu vous exhorte à remplir. Dieu entend tout, voit tout. [59] Ô croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d’entre vous qui détiennent le pouvoir. En cas de litige entre vous, référez-vous-en à Dieu et au Prophète, si votre croyance en Dieu et au Jugement dernier est sincère. C’est là la démarche la plus sage et la meilleure voie à choisir. » 04. Sourate des Femmes (An-Nisâ’)

·         « Quand le dépôt sera négligé attends l’heure (la fin du monde). On lui demande et comment le dépôt est négligé ? Il répondit : quand les responsabilités sont confiées aux incompétents » Hadith

·         Egalité entre tous en matière de droits et de devoirs et de justice « Par Allah même si Fatima fille de Mohamed venait à voler j’ordonnerai qu’on lui coupe la main »

·         « [90] En vérité, Dieu ordonne l’équité, la charité et la libéralité envers les proches, et Il interdit la turpitude, les actes répréhensibles et la tyrannie. Dieu vous exhorte ainsi pour vous amener à réfléchir. [91] Soyez fidèles à vos engagements envers Dieu après les avoir contractés. Ne violez pas les serments que vous avez solennellement prêtés, après avoir pris Dieu comme garant de votre sincérité, car Dieu sait tout ce que vous faites ! [92] Ne faites pas comme cette femme qui défaisait la laine qu’elle avait soigneusement filée, en faisant de vos serments un moyen de vous tromper les uns les autres, sous prétexte que tel groupe est plus puissant que tel autre. Dieu ne fait que vous mettre à l’épreuve ici-bas ; mais, le Jour de la Résurrection, Il vous indiquera clairement les vraies raisons de vos divergences. [93] Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il égare qui Il veut et met sur la bonne voie qui Il veut ; et vous aurez certainement à rendre compte de toutes vos actions. [94] Ne faites pas de vos serments un moyen de vous tromper les uns les autres, sinon vos pas glisseront après avoir été fermes et vous goûterez le malheur pour avoir écarté les hommes de la Voie de Dieu. Et un châtiment implacable vous sera infligé. [95] » 16. Sourate des Abeilles (An-Nahl).

·         Exemple du pacte du Houdyabiat.

 

·         La guerre n’est pas une raison pour oublier les valeurs et la morale.

·         « [190] Combattez dans la Voie de Dieu ceux qui vous combattent, sans jamais outrepasser les limites permises, car Dieu n’aime pas ceux qui les transgressent. » 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

·         « [8] … Que l’aversion que vous ressentez pour certaines personnes ne vous incite pas à commettre des injustices ! Soyez équitables, vous n’en serez que plus proches de la piété ! Craignez Dieu ! Dieu est si bien Informé de ce que vous faites. » 05. Sourate de la Table (Al-Mâ’ida)

·         « [75] Pourquoi ne combattriez-vous pas dans la Voie de Dieu pour défendre les opprimés, hommes, femmes et enfants dont les cris ne cessent de retentir : « Seigneur ! Délivre-nous de cette cité à la populace si cruelle ! Envoie-nous de Ta part un protecteur et désigne-nous un défenseur ! » ? » 04. Sourate des Femmes (An-Nisâ’)

·         Pendant la guerre, l’islam n’autorise de tuer que ceux qui combattent (femmes, enfants, vieillards, religieux et moines), il interdit la trahison, la mutilation, la coupure des arbres, la destruction des habitats.

·         Il est rapporté qu’un jour un commandant, après sa victoire, apporte la tête du chef de l’armée perse devant le calife AbouBakr Assidik, AbouBakr était très en colère de voir cette mutilation. Pour justifier son acte le commandant dit que les perses faisaient la même chose si ce n’est encore pire. Aboubakr dit « Voulez-vous les prendre comme exemple ? ne m’envoyez jamais plus une tête à partir d’aujourd’hui »

·         Les prisonniers de guerre ont leurs droits en islam.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article