Le blog de l'imam Abdallah (France)

Le blog de l'imam Abdallah (France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Les effets de la Salat

La Salat (5 prières quotidiennes)  est considérée en islam comme le pilier central, elle est « عمود الدين ». Il y a des Hadiths qui nous informent que si la Salat est acceptée les autres actes le seront aussi.

On peut légitimement se poser la question : Pourquoi la Salat a toute cette considération ?

La réponse à cette question nécessite un développement :

  • Non la Salat n’est pas une tradition qu’on doit faire pour être comme tout le monde.
  • Non la Salat n’est un simple « acte cultuel » qu’on réalise pour la forme.
  • Non la Salat n’est pas une simple « obligation » dont on se débarrasse pour avoir la conscience tranquille.
  • Non la Salat n’est pas, non plus, juste une séance spirituelle qui permet au musulman de se sentir apaisé et serein.
  • Non la Salat n’est pas uniquement un acte qui nous permet d’effacer les graves péchés que nous commettons entre les prières.

Malheureusement beaucoup de musulmans ne donnent à la Salat que l’un des sens qu’on vient d’énumérer.

L’obligation de la Salat est respectée par beaucoup de musulmans, les mosquées sont plaines, et c’est une bonne chose, mais cela ne change rien à la mauvaise situation dans laquelle sont les musulmans aujourd’hui.

Observez juste la propreté dans les quartiers ! L’islam est la religion de la propreté, la Salat commence par la purification physique et spirituelle ! Mais ces quartiers sont les plus dégradés et les plus sales ! N’est ce pas ?!

La propreté est un simple exemple, sachant que c’est un sujet secondaire comparé à ceux de l’insécurité, des fléaux de la drogue, l’alcool, l’échec scolaire, la violence…

Je ne dis pas qu’il faut déserter les mosquées ! Arrêter la Salat jusqu’à devenir parfait, je dis simplement que la Salat ne joue pas le rôle qu’elle devrait jouer dans la vie du musulman.

La Salat a transformée AbouBakr, Omar, Othmane et Ali, Aicha, Fatima, Asma et a fait d’eux les meilleurs humains après les prophètes.

Tout le monde sait que la Salat doit rendre la personne meilleure sur tous les plans : spirituel, social, éthique, morale, …

Les gens qui ne prient pas et qui observent les musulmans peuvent se dire, à quoi leur sert leur Salat ?

Ils voient un musulman qui respecte la Salat et qui ment pour gagner quelques euros de plus, il trahit sa parole, ne respecte pas ses engagements, n’hésite pas à prendre les biens des autres, à pratiquer la fornication et vivre en dehors du cadre du mariage, …

Cette situation peut les pousser à croire que la Salat ne sert absolument à rien hormis de donner une bonne conscience à cet individu et le pousser à persister dans l’erreur tout en prétendant la droiture.

  • Le Coran nous dit clairement que la Salat est censée nous éloigner des péchés et des choses blâmables. ان الصلاة تنهى عن الفحشاء و المنكر
  • Il nous dit aussi que la Salat est un rappel permanent de Dieu. و أقم الصلاة لذكري
  • Le rappel de Dieu doit nous permettre de nous éloigner de ce qu’Il n’aime pas.
  • La Salat en groupe est un lien social entre les musulmans. La mosquée n’est pas seulement un lieu d’adoration mais aussi un lieu de rencontre, de solidarité et de fraternité.
  • La Salat est une purification, un lavage périodique de nos cœurs, elle doit aussi agir sur comportement.
  • La Salat nous pousse à l’action et non pas à la paraisse. Elle n’est aucunement un prétexte pour arrêter de travailler et de gagner sa subsistance dans le Halal.

Allah nous appelle à nous nous redresser avec la prière, il nous parle de celui qui « اقام الصلاة ».

Accomplir la Salat c’est aussi s’accomplir par la Salat.

Si nous ne changeons pas notre manière de prier, rien ne changera dans nos vies, rien ne changera pour notre communauté et rien ne changera pour notre société. Notre changement passe par la Salat.

Faisons de la Salat notre outil de changement et notre moyen d'atteindre la meilleure moralité et un comportement exemplaire.

Observez comment le Coran parle de ce celui qui néglige leur prière et juste après parle de celui qui n’aide pas son prochain.

« [4] Malheur à ceux qui, en faisant leur salât, [5] l’exécutent sans conviction ou s’en laissent distraire, [6] ne l’accomplissant que par pure ostentation, [7] et qui, en outre, ne prêtent aucune aide à leur prochain !» 107. Sourate de l’Aide (Al-Mâ‘ûn)

Dans le début de la Sourate « Les croyants » Allah décrit les croyant par leur qualités, il site à deux reprise la prière. Il parle au début de soigner le fond de la prière et à la fin de soigner aussi la forme de prière et entre les deux qualités Dieu parle de la bonne moralité du croyant.
« [1] Bienheureux, en vérité, sont les croyants [2] qui prient avec humilité, [3] qui dédaignent toute futilité, [4] qui s’acquittent de la zakât, [5] qui s’abstiennent de tout rapport charnel, [6] sauf avec leurs épouses ou leurs servantes*, en quoi ils ne sont pas à blâmer, [7] car seuls sont coupables de transgression ceux qui recherchent d’autres unions ; [8] bienheureux sont ceux qui respectent les dépôts qui leur sont confiés ainsi que leurs engagements, [9] et qui s’acquittent régulièrement de leurs prières salât ! [10] Ce sont ceux-là les véritables héritiers [11] auxquels échoira le Paradis pour l’éternité. » 23. Sourate des Croyants (Al-Mu’minûn)

*Cette notion de servante n’existe plus depuis l’abolissement de l’esclavage que l’islam à grandement encouragé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article