Le blog de l'imam Abdallah (France)

Le blog de l'imam Abdallah (France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Le rapport aux ordres de Dieu à travers l’histoire de la vache

 

Un homme a tué son oncle, dont il était le seul héritier, pour profiter rapidement de sa fortune et se marier de sa seule fille.

Il dépose le cadavre devant la maison d'un voisin et l’accuse d’avoir tué son oncle.

Il manifesta sa tristesse et son chagrin devant les gens et demanda que justice soit faite contre le meurtrier de son cher défunt oncle et que le prix du sang lui soit versé.

Dans l'ambiguïté de l’affaire, la bonne réputation du voisin accusé et sa négation catégorique d’avoir commis ou commandité le meurtre, les familles jugèrent nécessaire de remonter l’affaire à Moïse le Messager de Dieu.

Moïse demanda à Dieu de lui élucider l’affaire. Et voici la réponse de Dieu dans le Coran : « [67] Lorsque Moïse dit à son peuple : « Dieu vous ordonne d’immoler une vache », et il reçut cette réponse : « Est-ce que tu te moques de nous ? » – « Que Dieu me préserve, dit Moïse, d’être du nombre des gens inconvenants ! » [68] Ils reprirent alors : « Demande donc en notre nom à ton Seigneur de nous faire connaître de quelle vache il s’agit. » – « Dieu vous dit qu’il s’agit d’une vache ni trop vieille ni trop jeune, mais d’un âge moyen. Exécutez donc l’ordre qui vous est donné ! » [69] – « Demande à ton Seigneur de nous en indiquer la couleur », reprirent-ils. À quoi Moïse répondit : « Dieu vous dit qu’il s’agit d’une vache d’un jaune clair et agréable à voir. » [70] – « Demande à ton Dieu, insistèren-ils, de nous donner plus de détails sur cette vache, car à nos yeux toutes les vaches sont semblables, et, s’il plaît à Dieu, nous saurons bientôt l’identifier. » [71] Moïse reprit : « Dieu vous dit qu’il s’agit d’une vache non assujettie aux labours ou à l’arrosage des champs, et qui n’a aucune infirmité ni aucune tache sur la robe. » – « Enfin, dirent-ils, tu nous apportes maintenant la vérité. » Et ils immolèrent alors la vache. Et peu s’en est fallu qu’ils ne l’eussent pas fait. [72] Rappelez-vous le meurtre que vous aviez commis et dont chacun de vous cherchait à se disculper. Dieu, cependant, fit éclater la vérité que vous cherchiez à dissimuler. [73] Nous vous invitâmes à frapper le cadavre de la victime avec un membre de la vache immolée. C’est ainsi que Dieu rend la vie aux morts et c’est ainsi qu’Il vous montre Ses signes. Peut-être finirez-vous par comprendre. » 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

Les leçons de cette histoire :

  • Le mal vient, souvent, des gens proches.
  • Allah a nommé cette Sourate en faisant référence à cette histoire pour nous montrer que le sujet principal de la Sourate est bien celui-là.
  • Allah a voulu leur donner un miracle matériel et physique. Souvent, les notable du peuple de Moïse lui manquait de respect et ne croyaient pas à toutes ses paroles ! 
  • Quand on ne veut pas exécuter un ordre on commence par chercher certains détails alors que l’ordre est tellement clair et explicite.
  • On pose la question sur l’âge de la vache, sa couleur et finalement son utilisation. Les réponses à ces questions ont rendues l'exécution de l'ordre très difficile.
  • Ibn Abbas dit « S’ils avaient immolé n’importe quelle vache cela aurait été bon mais ils ont voulu compliquer Allah leur a compliqué la tâche encore plus »Anecdotiquement : La couleur jaune est une couleur agréable à voir.
  • Nous n’avons pas besoin de certains détails de cette histoire et de tous les récits du Coran, ce que Allah nous a cité est suffisant pour obtenir la sagesse. (pas besoin de connaitre quel morceau de la vache a été utilisé !!)
  • L’attitude avec le Prophète « Tu te moque de nous ?! ». Pourtant Moïse leur a bien dit « Allah vous ordonne ». Il avait la possibilité de dire « Immoler une vache » car c’est un prophète de Dieu, mais il a voulu couper net à toute contestation.
  • Quand on parle de religion on doit éviter la moquerie et les rigolades car c’est de l’ignorance. Moïse dit a ses interlocuteurs : Je ne suis pas un ignorant pour parler ainsi de Dieu et de ses ordres.
  • Moïse leur disait à chaque fois « Faites ce qu’on vous ordonne ! »
  • Dans la religion plus tu t’intéresse aux détails plus tu néglige l’essentiel. La religion est facilitée et celui qui veut la rendre compliquée pour lui-même ou pour les autres suit le chemin de « Banou Israël ». Ce n’est pas le nôtre. Il y a dans notre communauté des gens qui tombent dans l’excès à cause de leur questionnements permanent. (et pourquoi-ci et pourquoi ça …)
  • Il y a certaines personnes spécialisées dans les questionnements de complication. Un roi demande à son chef des armées qu’il vient de nommer : "empare toi de telle ville, détruit leur maison et coupe leur arbres". Le chef des armées lui pose la question « Je commence par les maisons ou par les arbres ? ». Le roi le limoge immédiatement et lui dit « Si je t’avais dit commence par les arbres tu m’aurais dit : « par les figuiers, les palmiers ou les oliviers … »
  • Plus tu poses de question plus le doute et la confusion s’empare de toi et tu ne pourras pas faire les choses dans la simplicité. « Nous confondons les vaches »
  • La religion juive est compliquée à cause de l’attitude de certains rabbin et docteurs de la loi. « [160] C’est en raison de leur iniquité et du grand nombre de gens qu’ils ont détournés de la Voie de Dieu que Nous avons interdit aux juifs l’usage d’excellentes nourritures autrefois autorisées. »  04. Sourate des Femmes (An-Nisâ’)
  • Demande à « Ton Seigneur » comme si ce n’était pas le leur !!
  • L’attitude du musulman en recevant l’ordre de Dieu et de son prophète « Nous avons entendu et nous obéissons ». L’attitude du celui qui a le cœur malade « et pourquoi Allah veut ça »
  • Attention, cela ne veut pas dire que le musulman ne cherche pas les sagesses et les finalités des ordres de Dieu et de son Prophète.
  • Il y a : questionner pour connaitre et apprendre et questionner pour contester.
  • A la fin de la même Sourate Allah nous montre l’attitude que doit avoir le musulman quand il reçoit l’ordre de Dieu. « [284] Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre appartient à Dieu. Que vous révéliez donc vos pensées ou que vous les dissimuliez, vous aurez à en rendre compte à votre Seigneur. Il pardonnera à qui Il veut et châtiera qui Il veut, car Sa puissance n’a point de limite. [285] Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses Écritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : « Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout doit faire retour ! » [286] Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle. « Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! Épargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! Tu es notre Maître ! Accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles ! » »

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Djennah 13/11/2018 08:35

Vraiment bien expliqué, merci de votre travail mon frère.