Le blog de l'imam Abdallah (France)

Le blog de l'imam Abdallah (France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Quel est le niveau de la maladie qui permet de rompre son jeûne ?

Quel est le niveau de la maladie qui permet de rompre son jeûne ? (ici on parle des maladies curables et passagères)

La maladie qui permet à la personne de rompre le jeûne est :
- Celle dont la gravité ne donne pas la possibilité au malade de supporter le jeûne.
- Celle qui s’aggrave lorsque le malade jeûne ou qui le rend très pénible.
- Celle qui lorsqu'on jeûne, la guérison est retardée.

Les maladies sans gravité qui n’engendrent qu’une légère pénibilité avec le jeûne et qui ne sont pas aggravées par ce dernier n’autorisent pas au musulman de rompre son jeûne.

Pour savoir si une maladie est compatible avec le jeûne, deux moyens sont possibles :

- L’expérience : le malade sait, par expérience, que sa maladie est incompatible avec le jeûne. Si une personne a un petit doute qu’elle peut tomber malade ou aggraver sa maladie en jeûnant elle n’a pas le droit de rompre son jeûne.

- L’avis d’un médecin : un médecin honnête et connaissant la culture musulmane, les principes de l’islam et la valeur du jeûne pour un musulman.

La majorité des savants accepte de prendre l’avis d’un médecin non musulman à condition qu’il soit digne de confiance et respectueux de la religion musulmane.

J’ai eu l’occasion de discuter avec certains médecins non musulmans qui considèrent le jeûne en soi et notamment le fait de ne pas boire comme une chose insupportable même pour une personne en bonne santé.

Ce genre de médecins peut demander à une personne de ne pas jeûner pour un simple mal de tête. Le musulman est responsable devant Dieu de ses adorations et il faut qu’il fasse la part des choses.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article