Le blog de l'imam Abdallah (France)

Le blog de l'imam Abdallah (France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Dépendance à la drogue et à l'alcool, retour d'experience

J'avais publié un post sur les drogues et les maladies de dépendance qu'elles peuvent provoquer.

J'ai reçu le témoignage touchant d'une sœur qui est passée par ce chemin de la dépendance.

Elle est disponible pour venir en aide à des personnes qui souffrent de ce fléau qui touche notre société et nos jeunes particulièrement.

Que Dieu l'aide, la préserve et la récompense, Amine.

Lisez son témoignage :


as Salam aleikoum, je suis une soeur reconverti depuis un peu plus de 10 ans al hamdoulilah, je me rapproche de mes 37 ans de naissance al hamdoulilah. 
Je suis une alcoolique et toxicomane abstinente en rétablissement.

Depuis ma jeune enfance j'ai grandis entouré d'alcool, je suis petite fille, fille, nièce, et cousine de personne alcoolique. A l'adolescence, il était évident pour moi que je devais boire pour me sentir bien, car j'ai un mal être qui est en moi, je ne me sentais jamais aimé, jamais belle, jamais bien pour les autres.

En buvant je n'avais plus de retenu, plus de limites. Je ne voyais plus le regard des autres. Au collège j'ai commencé la cigarette à 11 ans. Au lycée j'ai commencé à fumer des joints, mon esprit était léger, mes sommeils plus facile... puis ça été l'engrenage infernale, j'ai commencé à fumer de plus en plus, à boire sans m'arrêter. A la fin de mes deux années lycée, que j'avais réussi niveau scolaire, j'avais perdu mon surpoids et bien plus, j'ai commencé à plaire... pendant mes années d'étude supérieure, j'alternais boulot et défonce, j'étais passé à l'ecstasy, LSD, et cocaïne certains week-end lors de fêtes. Grâce à Dieu je ne suis pas devenu accro à ces dernières drogues. Dieu ma préservé de bcp de chose mais surtout de la mort par overdose ou accident dû à l'alcool, ou du sida. Je sortais bcp en discothèque, je buvais énormément, tellement que j'ai tjs des trous de mémoires de certaines périodes de ma vie, même après 11 ans d'abstinence d'alcool.

J'ai fini par m'isoler suite à une séparation et une chute en enfer ... C'est là que j'ai découvert Allah, j'ai bcp bcp lu, mes consommations diminuait, j'ai arrêté de fumer de l'herbe suite à des hallucinations... quand je me suis reconverti al hamdoulilah, j'ai définitivement posé le verre.

Tout était fini pensez vous ? Non ! Je suis malade, d'une maladie invisible, celle de la dépendance! Je fais tout avec excès, j'ai aimé avec excès, j'ai pratiqué avec excès( allant jusqu'à me couper de ma famille). J'ai tjs ressenti un mal être en moi, lorsque j'ai fais des rokya, le Sheikh à l'époque me disait que c'était très profond mon mal, que mon passé était inscrit dans ma peau, il a pu me soulager qlq temps, mais le mal revenait, ce n'est pas un djin ou un mauvais œil. Mais une maladie !

Lors d'une fête de famille il y a bientôt deux ans, j'ai retrouvé un cousin, qui ma parlé de sa maladie, de celle de ma famille, et là j'ai compris. Bcp de chose se sont éclairé. J'ai été sauvé par Dieu d'une overdose ou d'une mort dû à l'alcool... mort que l'un de mes cousins très proche à subit, dans son sommeil suite à un mélange de médicaments et d'alcool... une fin qui aurait pu être la mienne sans ma reconversion.

En apprenant que j'avais la maladie de la dépendance, j'ai compris que Dieu me guidait qlq part, j'ai atterri dans une salle de Narcotiques Anonyme. Un lieu où sans jugement vous êtes accueilli, les bras ouvert. Où l'on commence par une prière : "Mon Dieu, donne moi la sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux et la sagesse d'en connaître la différence".

Des réunions où l'on apprends à gérer les émotions, à les accepter sans les anesthésier sous la drogue ou l'alcool. Un lieu où chaque membre conçoit sa Puissance Supérieure à sa façon, en respectant la vision des autres.

J'ai appris à travailler des étapes, revenir sur le passé pour comprendre ce qui ma amenée à de tel consommations et comment y remédier.

J'ai appris à poser des actes et être sincère, avec moi même avant tout. J'ai rencontré pas mal de monde, et depuis que l'on ma donné la responsabilité de représenter mon groupe de parole, j'ai eu la chance grâce à Dieu de pouvoir partir sur Paris al hamdoulilah.

J'y ai rencontré de nombreux arabes et des musulmans qui m'ont fait part de leurs surprise et leurs joies de me voir parmi eux, parce que je suis voilée, facilement identifiable!

Ces groupes de paroles sont ouvert à toutes les personnes qui souhaite arrêter de consommer des drogue ou de l'alcool ( qui est une drogue), mais aussi ceux et celles qui ont d'autre addiction comme la cigarette, les jeux d'argent, ou autres.
Je reste, par le biais de l'imam Abdallah si il l'accepte in sha Allah, disponible pour répondre aux questions.

L'anonymat est la base du programme, pour préserver l'identité des personnes auprès de leurs familles. Perso ma famille est au courant al hamdoulilah, mais la communauté à du mal à accepter cela encore.

Barak Allahou fikoum de m'avoir lu.

Qu'Allah vous préserve contre tout mal et vous accorde un bon mois de jeûne.
Amine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article